• mignonne allons voir si " la rose "

     
    Mignonne, allons voir si la rose
    Qui ce matin avait déclose
    Sa robe de pourpre au Soleil,
    A point perdu cette vesprée
    Les plis de sa robe pourprée
    Et son teint au vôtre pareil.

    Las ! Voyez comme en peu d'espace,
    Mignonne, elle a dessus la place
    Las ! Las ! ses beautés laissé choir !
    O vraiment marâtre Nature,
    Puisqu'une telle fleur ne dure
    Que du matin jusques au soir !

    Donc, si vous me croyez, mignonne,
    Tandis que votre âge fleuronne
    En sa plus verte nouveauté,
    Cueillez, cueillez votre jeunesse :
    Comme à cette fleur la vieillesse
    Fera ternir votre beauté.
    Pierre de Ronsard (1524-1585) 
    de ce poème que j'avais appris à 'école primaire je me suis toujours souvenue , il illustre la fragilité de la vie et le temps qui passe
    cerisette

    « ménage mais au jardinpour josiane »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 1er Juin 2008 à 13:45
    revelise
    Un très joli poème, moi aussi j'en écris depuis mon adolescence.Jolie photo de cette rose aussi
    2
    Dimanche 1er Juin 2008 à 15:10
    shuki
    Belle rose pour illustrer ce magnifique poème de Ronsard. Le prieuré de St côme ou il a vécu reflète bien ses poésies, c'est un endroit superbe à visiter... Amicalement Ps Je ne comprends pas bien le sens de ton dernier commentaire sur mon blog : il n'était peut-être pas pour moi ?
    3
    Dimanche 1er Juin 2008 à 15:20
    syl-deco
    tu es poete a tes heures ? bisous
    4
    Dimanche 1er Juin 2008 à 15:28
    laé
    moi aussi je l'avais appris a l'école !!! ces roses sont magnifique !bises
    5
    Dimanche 1er Juin 2008 à 15:58
    Annie.L.
    J'aime beaucoup ce poème, et aussi ... les roses ! Belle poèsie, belle photo ! Merci de ce partage !
    6
    Dimanche 1er Juin 2008 à 17:04
    mimi
    pour moi c'est idem ! je crois que ce poème est innoubliable, et tes phtos très réussies ! bises
    7
    Dimanche 1er Juin 2008 à 19:43
    Joli poème pour illustrer ces merveilleuses roses,..de très belles photos. Jo.
    8
    Dimanche 1er Juin 2008 à 20:18
    Je vois que tu as une newsletter, comment tu la fais fonctionner svp ? Peux tu me répondre sur mon blog ? merci !
    9
    Dimanche 1er Juin 2008 à 21:11
    eleonore
    Je garde aussi un bon souvenir de ce poème..des beaux moments ou il fallait aprendre par coeur et après le lire à voix haute devant les autres..Bonne semaine
    10
    Lundi 2 Juin 2008 à 09:03
    Jean-Yves
    Oui la fragilité de la vie, on doit survivre dans une société qui ne nous promet pas un bel avenir. Heureusement la nature peut nous faire oublier tout ça l'espace de quelques instants.
    11
    Lundi 2 Juin 2008 à 12:24
    COLETTE
    BONJOUR CERISETTE quel est belle on dirais une pivoine bonne semaine bisous colette
    12
    mom
    Vendredi 6 Juin 2008 à 11:30
    mom
    il me dit quelque chose ce poème! j'ai du l'apprendre aussi et merci pour tes coms à bientot
    13
    Jeffanne
    Samedi 9 Juillet 2011 à 01:08
    Qui n'aimerait pas ce joli poème de Ronsard... Qui n'aimerait pas tes jolies roses Cerisette.. Je vais recopier pour toi, ce petit texte, de George Eliot : Tu aimes, comme moi, les roses. Et je voudrais que les roses tombent du ciel, Comme la pluie de leurs pétales lorsque j'effleure le rosier. Pourquoi pas ? La vallée serait blanche, ou rose, et douce sous nos pas, sous ce flot de rayons, de plumes parfumées, et ce serait un peu : "comme dormir et s'éveiller en même temps". Je passe souvent te voir, silencieusement.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :