• réponse à la devinette

    beaucoup avaient pratiquement voir même deviné , cet arbre est enserré par un lierre qui est très gros et qui commence à l'étouffer
    cerisette
    « gif : halloweenébauche de pastel : pastel »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 31 Octobre 2008 à 12:36
    canelle56
    humm pas vraiment bien vu!!! bises cerisette
    2
    Vendredi 31 Octobre 2008 à 12:48
    COLETTE
    bonne journee bisous colette
    3
    Vendredi 31 Octobre 2008 à 13:52
    jacqus87220
    J'avais cru comprendre mais je n'ai pas osé me declarer!!
    Bisous
    Jacques
    4
    Vendredi 31 Octobre 2008 à 14:53
    Philippe
    A c'est clà qu'il fallait trouver l'hier !! Phil.
    5
    Vendredi 31 Octobre 2008 à 16:00
    Neekolle
    Ben voyons ! pourquoi chercher midi à 14 heures.....tu nous a bien eus coquine , on a tous passé 1 heure à se creuser la tête ben tu nous y reprendra plus na !
    6
    Vendredi 31 Octobre 2008 à 18:52
    annielamarmotte
    merci petite cerise!!!!!!!!
    7
    Samedi 1er Novembre 2008 à 13:50
    ~~ Kri ~~

    Les tiges grimpantes portent au milieu des entrenœuds des crampons, qui sont des racines transformées émettant de nombreux poils ventouses qui s'accrochent au support. Ceux-ci n'ont aucune fonction absorbante : le lierre n'est pas un parasite (à la différence du  gui par exemple).


    Il est donc inutile de couper les branches et d'arracher les pousses de lierre à tout-va, contrairement aux idées reçues. Le lierre ne mérite donc pas son surnom de bourreau des arbres. On voit parfois des arbres morts recouverts de lierre, mais celui-ci n'est pas responsable de la mort de l'arbre, qui ne lui sert que de support. Lors de promenades durant l'hiver, on pourrait croire que les arbres à feuilles caduques sont étouffés par le lierre, qui reste bien vert durant l'hiver, mais ce n'est qu'une fausse impression, donnée par l'opposition des cycles de développement entre le lierre et son support. Cependant, les tiges du lierre finissent toujours par enserrer complètement le tronc de l'arbre et, une fois devenues rigides, peuvent le gêner dans sa croissance.Malgré tout, le lierre grimpe de façon rectiligne sur son support, et rarement en s'enroulant autour comme le chévre-feuille (qui cause alors déformations et retards de croissance pour l'arbre-support)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :