• le cormier ou sorbier commun

    le cormier est un arbre protégé les fruits peuvent se manger  ou on en fait de l'eau de vie,les romains les faisaient fermenter,   cela donnait une boisson similaire au cidre qui avait en outre des vertus médicinales
    cerisette
    Espèce en danger [modifier]

    Le cormier est un arbre de plus en plus rare. Il figure sur la liste des espèces en danger en Suisse et en Autriche.

    Le plus grand et certainement le plus ancien specimen d'Europe se situe près de la ville de Strážnice dans la province de Moravie, en République tchèque. Son tronc mesure plus de 450 cm de circonférence et on estime qu'il aurait plus de 400 ans.

    En France, dans l'est mosellan, à Ebring (au bout de la rue de la chapelle), il en existe un dont le diamètre est de 95 cm et 25 à 30 m de hauteur; à Grundviller (rue de Hambach) un très beau spécimen atteint lui aussi ces dimensions, il est très difficile de leur donner un âge mais on peut considérer qu'ils ont 250 ans. A Théding (toujours dans le 57) il en subsiste aussi quelques spécimens de belle taille. Dans la forêt de Commercy (Meuse), un cormier de 200 ans atteint 35 m de hauteur et 70 cm de diamètre.
    Usages [modifier]

    Fabrication de manches d'outils particulièrement résistants. Le bois de cormier est parmi les plus durs bois indigènes en France. Il a longtemps été le plus prisé pour la confection des fûts d'outils de corroyage (rabots, rifflards, varlopes, guillaumes...), le pommier massif ou en semelle rapportée étant moins apprécié. Il fut aussi utilisé pour réaliser des outils de traçages, règles, trusquins, et de toise. Dans les moulins , les dents rapportées (alluchons) sur couronne en fonte de l'engrenage multiplicateur étaient faites en cormier.

    Les fruits, comestibles après blettissement, servaient aussi à préparer une boisson faiblement alcoolisée (piquette de cormes).

    La gemmothérapie, médecine non conventionnelle, utilise ses bourgeons pour lutter contre certains problèmes circulatoires.
    les explications sur wikipédia

    « le scléroderm : champignonclair obscur »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 18 Octobre 2008 à 11:09
    canelle56
    humm merci mais j'ai eu un peu de mal a te lire (la vieillesse sans doute) bises cerisette
    2
    pegoraro paul
    Samedi 9 Juillet 2011 à 00:49
    pegoraro paul
    Bonjour,
    C'est en écoutant Mr Baraton sur la radio France-inter que j'ai appris le nom savant de "sorbus domestica" et le nom français "cormier"
    Je voulais juste vous signaler que dane le moyen-pays niçois (300-1700m d'alt.) dans les alpes maritimes française où j'abite, de nombreux sorbiers sont présents et meme de très vieux à croissance lente (climat sec).
    Merci
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :