• la médecine chinoise par rené

    link     http://artde-chine.over-blog.com/ 
    dans ce blog  rené vous entraine dans sa ville et dans l'architecture chinoise
    cerisette


    Effectivement, les ‘soupes’ de plantes chinoises ont une saveur infâme, surtout la première fois qu’on les boit. Mais attention de ne pas rater l’occasion thérapeutique favorable pour une simple question de goût !
    Tout d’abord la forme médicinale habituelle et normale pour prendre des plantes chinoises est la décoction. Le médecin chinois prescrit un mélange de plantes suivant une formulation adaptée et personnalisée au patient à traiter (quantité moyenne : 50 à 120 g par jour). Cela demande au départ de longues années d’études pour acquérir le savoir minimal pour pouvoir prescrire ce genre de produits (cinq années d’université en Chine, dont une année d’internat clinique). Quand la prescription est bien faite, elle a deux qualités majeures : tout d’abord elle est très efficace et permet de guérir ou d’améliorer des conditions devant lesquelles la médecine occidentale est parfaitement inefficace Il y a 3000 ans d’expérience et plus de 50 ans de recherche clinique pour prouver cela.

    Secundo, élément tout aussi important, la formule est parfaitement sûre et ne cause pas d’effets secondaires chez le patient. C’est le grand art de la médecine chinoise : soigner sans nuire (en principe la médecine occidentale a le même principe, mais à voir la légion d’effets secondaires de la plupart des médicaments, on peut se poser des questions).
    Le troisième aspect dont il faut tenir compte, c’est qu’il y a un certain travail à préparer la décoction (c’est comme une soupe : elle doit cuire en moyenne trois quarts d’heure).
    Le quatrième aspect est la saveur plus ou moins désagréable. Même les Chinois trouvent que ce n’est pas bon. Pourtant depuis trois millénaires, ils n’arrêtent pas de l’utiliser, même dans les hôpitaux. Il doit y avoir une raison ??
    Quant à en vomir... la médecine chinoise à deux considérations à ce propos. Tout d’abord un patient qui vomit sa décoction est considéré en très, très mauvais état de santé.

    Deuxième possibilité : la prescription ne convient pas du tout au patient parce que le médecin s’est trompé ! Dans ce cas, c’est une bonne affaire de vomir le mélange qui peut faire plus de mal que de bien.
    Mais il y a une troisième possibilité typiquement occidentale : c’est qu’on a le nez ou le palais tellement délicat, qu’on se dégoûte. On est gâté ! Et c’est tragique. Car on perd la faculté de se soigner autrement... et peut-être efficacement.
    Pour faire face à cette situation, un certain nombre de thérapeutes fait appel aux herbes chinoises poudrées et conditionnées sous gélules. Là aussi il y a deux remarques importantes. Quand il s’agit d’extraits concentrés, fabriqués industriellement, la qualité de l’herbe est tellement appauvrie, qu’il ne lui reste que peu de vertus... sauf le goût déplaisant (qu’on découvre à l’occasion de renvois, tout aussi déplaisants). Quand il s’agit de poudres d’herbes crues sous gélules, on court cependant de réels risques de santé. En effet, un certain nombre d’herbes chinoises, très efficaces, contiennent des alcaloïdes toxiques, qui sont dégradés ou éliminés quand on cuit les herbes dans l’eau, mais qu’on avale entiers, avec tous les toxiques, quand on prend ces herbes sous la forme poudrée en gélules. La prudence s’impose.

    Il y a bien longtemps que les chinois connaissent l’aura ou auréole

    , comme sur nos statues sacrées en Europe par exemple le bouddha a une auréole.

    L'aura est l'enveloppe énergétique qui entoure le corps de tout organisme vivant, et permet à l'énergie de circuler dans les systèmes vivants.
    Les couches de l'atmosphère forment une aura d'énergie qui maintient l'oxygène en circulation. Leur but est de garantir la vie pour que nous puissions respirer, et de barrer le chemin aux rayons nocifs du Soleil.
    Lorsque l'aura est affaiblie par une maladie ou un chagrin, elle est incapable de conserver toute son énergie. Le trou dans la couche d'ozone, qui laisse les rayons ultraviolets nocifs pénétrer dans l'atmosphère, est un exemple d'affaiblissement de l'aura.

    Les 7 couches de l'aura correspondent aux 7 niveaux qui façonnent notre être.
    En partant du haut, ce sont le divin, le monadique, le spirituel, le mental, l'émotionnel, l'éthérique et finalement le physique. Chaque niveau est divisé en 7 sous niveaux ; on obtient en tout 49 niveaux d'activité énergétique.
    - Le niveau le plus élevé est le niveau divin.
    - En dessous se trouve le niveau monadique, vecteur utilisé par l'âme pour s'exprimer. On prétend que l'âme recourt aux niveaux inférieurs pour mettre en oeuvre son expérience et sa maturité, en vue de sa croissance et de sa guérison.
    - Le corps spirituel est un canal qui conduit à nos aspects supérieurs par la méditation, la prière et la réflexion intérieure.
    - Le corps mental est constitué de nos attitudes envers la vie.
    - Le corps émotionnel s'épanouit de pair avec notre sensibilité. Il se compose de nos désirs et, régit par nos envies, il est très volatil. Ce niveau est le siège de maladies qui risquent d'affecter gravement notre santé physique. C'est par le biais du corps émotionnel que nous éprouvons des sentiments opposés comme le plaisir et la douleur, la peur et le courage, l'attachement et le détachement.
    - Le corps éthérique est le plus dense des corps subtils. Il vivifie le corps physique, nous relie aux cycles et aux rythmes de l'énergie terrestre.

    Le corps physique renferme l'intégralité de notre système biologique

    Les couleurs de l'aura :

    Le Rouge :

     

    Le Jaune :

     

    Le massage chinois

     

    D’après la philosophie chinoise, cette énergie vitale ou Qi imprègne l’univers tout entier : c’est la force dynamisante à la base de toute vie. Dans notre corps, le Qi circule à travers des canaux appelés méridiens, apportant de l’énergie aux organes, aux tissus, et sur le plan psychologique.

    La répartition du Qi à travers le corps a de profondes répercussions sur le bien-être : émotionnellement, intellectuellement, spirituellement autant que physiquement.

    Le massage chinois est particulièrement efficace pour les douleurs musculaires et articulaires dues à la pratique d’un sport à l’usure naturelle, au stress. Outre la décontraction musculaire, le massage chinois modifie la circulation du Qi (énergie) pour rééquilibrer les blocages énergétiques sous jacents liés au stress. En plus de soulager certaines douleurs, le massage chinois renforce la vitalité et le bien être, stimulant ainsi le système immunitaire.

    Après des mouvements de pétrissage vigoureux, les muscles et les tissus sont à la fois détendus et tonifies. Le massage chinois permet une stimulation complète des systèmes osseux et musculaires ainsi que des organes internes. En rééquilibrant la circulation du Qi, le massage chinois revigore l’esprit et les émotions.

    Nom commun

    Le Cordyceps est un champignon dont le mycélium se développe normalement dans l'organisme de la chenille Hepialus fabricius.

    Sa partie aérienne (le carpophore), qui a la forme d'un doigt (de 4 cm à 11 cm de long), se développe après la mort de l'insecte en une sorte de prolongement de son corps.

    On le trouve au pied des arbres dans les hautes montagnes de la Chine (plus de 4 000 m d'altitude).

    De nos jours, on cultive le mycélium sur un substrat à base de riz.

    Il existe au moins dix souches de cordyceps cultivées, sa valeur au kilo plus cher que l’or.

    INDICATIONS

    Stimuler la fonction sexuelle, augmenter l'énergie physique (effet adaptogène).

    Améliorer les performances sportives des athlètes.

    En Médecine traditionnelle chinoise – soutenir les convalescents, combattre le stress et la fatigue, stimuler le système immunitaire et la fonction sexuelle, ralentir le vieillissement, renforcer l'énergie vitale et physique, renforcer les fonctions rénale, hépatique et pulmonaire.

    POSOLOGIE

    Traditionnellement, on recommande de prendre de 5 g à 10 g de poudre de champignon par jour. Au cours des études, on a souvent utilisé un extrait de cordyceps cultivé (Paecilomyces hepiali, souche Cs-4), à raison de 3 g par jour. Consulter un praticien dûment formé en Médecine traditionnelle chinoise pour obtenir un traitement personnalisé.

    HISTORIQUE

    Les Chinois emploient le cordyceps depuis environ 1 000 ans. En raison de sa rareté, il était surtout réservé à l'Empereur et à ses courtisans. Traditionnellement, on en farcissait le canard, qu'on consommait pour tonifier l'organisme et assurer la longévité. En Chine, le champignon a la réputation de favoriser la vigueur sexuelle, tant chez les femmes que chez les hommes. On l'a employé pour traiter la tuberculose, la toux, l'anémie, les douleurs au dos et aux genoux ainsi que pour aider les convalescents à refaire leurs forces. Les Chinois lui attribuent des propriétés adaptogènes semblables à celles du ginseng, c'est-à-dire qu'il augmenterait la résistance générale au stress.

    Son usage s'est répandu en Chine quand on a commencé à le cultiver sur un substrat de riz. Les produits qu'on en tire se présentent sous diverses formes : poudre de champignon séché, extraits aqueux ou alcooliques préparés avec les parties aériennes ou avec le mycélium. Il existe notamment une préparation traditionnelle (Jinshuibao) composée du produit de la fermentation du mycélium. Traditionnellement, diverses recettes culinaires à base de cordyceps et de viande (porc, canard, poulet) avaient des usages spécifiques : dépendance à l'opium, convalescence, anémie, impuissance, etc.

    L'Occident a commencé à s'intéresser au cordyceps au début des années 1990, lorsque les victoires remportées par des athlètes chinoises en course à pied furent attribuées au fait qu'elles consommaient ce champignon.

    : cordyceps.
    Nom botanique : Cordyceps sinensis (variété sauvage), classe des ascomycètes, famille des clavicipitacées.
    Nom anglais : caterpillar fungus.
    Nom chinois : dongchongxiacao, jinshuibao (forme fermentée).
    Nom japonais : semitake. (Tui Na) fait partie des arts thérapeutiques de l’ancienne médecine chinoise traditionnelle au même titre que l’acupuncture ou la phytothérapie. Alors que le massage chinois est pratiqué couramment en Chine depuis plus de 4000 ans et qu’on y a recours actuellement dans tout le pays, il est encore pratiquement inconnu en occident. Le terme « Tui Na » vient du chinois exprimant le caractère à la fois vigoureux et pratique de cette méthode thérapeutique : Tui signifie pousser et Na saisir. Ce massage ne soulage pas seulement les muscles ou les articulations mais agit plus profondément, sur le mode de circulation de l’énergie vitale à travers le corps tout entier.
    Intellect développé.
    Le Blanc :
    Tendant vers le doré : Spiritualité.
    Le Vert :
    Calme et sympathie.
    Tons verdâtres : Jalousie.
    Tons Vert-de-Gris : Tromperie et astuce.
    Le Bleu Ciel :
    Sérénité.
    Le Violet :
    Religiosité intense.
    Le Gris :
    Grisâtre : Dépression, peur et maladie.
    Le Noir :
    Haine et jalousie
    Désir et rage.
    Rouge Cramoisi : Amour profond.
    L'Orange :
    Joie et vitalité.
    « la rando : gystella : scrapbooking »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    mom
    Vendredi 5 Septembre 2008 à 11:51
    mom
    bonne journée tjrs aussi pluvieuse!!!
    2
    Vendredi 5 Septembre 2008 à 12:22
    COLETTE
    ho merci ma Cerisette ,je l aime beaucoup mon gif que tu m as crée merci milles fois bisous cerisette:colette(je l étrénne )
    3
    Vendredi 5 Septembre 2008 à 13:02
    J'aime bien l'interprétation des couleurs.
    Bon week-end
    Bisous
    4
    Vendredi 5 Septembre 2008 à 14:14
    laé
    une mine d'or ton article !bises
    5
    Vendredi 5 Septembre 2008 à 15:08
    canelle56
    un autre article bien interressant bravo a toi  et  a RENE
     Bises
    6
    Vendredi 5 Septembre 2008 à 18:30
    revelise
    Très intéressant à lire, je trouve, j'en ai appris pas mal à travers ce texte. Merci pour ce partage, bisous
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :