• je suis neutre :

    chacun a le droit de s'exprimer , moi j'aimerais connaître  le fin mot de l'histoire ,
    la vidéo qui court , je la connais :technofil:super.blog.d'info : à ouvrir
    cerisette
    ps : ce matin j'ai reçu ce mail

     

     

     

     

     

     

     

    Sujet : DROIT DE REPONSE D'UN GENDARME !!

     """""Je vous autorise à retransmettre et à diffuser sans restriction aucune et sans masquer mon nom les faits relatés et mon commentaire sur l'intervention de ce professeur. En outre, je voudrais dans un premier temps que vous inondiez le forum gendarmes et citoyens de mon mail, toujours sans rien masquer. Dans un second temps, je vais m'abonner au forum.
    >   
    > Bonjour, avant d'écouter l'intervention de ce professeur sur les ondes de FRANCE INTER, je tiens à préciser les points suivants. Les faits dénoncés sont totalement faux et je vais vous dire pourquoi je suis bien au courant de ces faits.
    >
    > --Le lundi 17 novembre 2008 de 10 h 30 à 12 h 00 sur la demande du directeur de l'école des métiers de AUCH/PAVIE ( lettre à l'appui) et sur réquisition de madame le Procureur de la République à AUCH, une recherche de produits stupéfiants est organisée dans cet établissement. 18 classes sont prévues (274 étudiants âgés entre 17 et 30 ans ) sont concernés. 14 gendarmes + 2 maîtres de chiens sont en charge de ce contrôle. Je suis à la tête de ce groupe et responsable de ce contrôle ( c'est pour celà que je connais bien ce dossier ).
    >  
    > Je suis le Major TRIBOUT, Jeannyck, commandant la brigade territoriale autonome de AUCH ( vous voyez, moi je n'ai rien à cacher ).


    > -----Lorsque nous entrons dans la classe de ce professeur, nous sommes 4 gendarmes et un chien de recherche STUP. Nous avons été précédé du directeur de l'établissement qui rentre le premier et explique le but de la visite. Lorsque nous rentrons, nous disons bonjour ( nous attendons toujours la réponse du professeur ) . Nous indiquons aux étudiants comment nous allons opérer et leur demandons de ne faire aucun geste brusque, ne pas regarder le chien dans les yeux et de le laisser travailler. A ce moment là ce professeur ouvre la fenêtre et déclare " en 50 ans de carrière je n'ai jamais vu çà, nous sommes dans un Etat policier ".....Ce professeur à la cinquantaine !! Nous refermons effectivement la fenêtre. Pendant toute la durée du contrôle, le professeur tourne le dos à la classe, regarde par la fenêtre, il ne verra rien de cette intervention proprement dite et il n'adressera à aucun moment la parole à qui que ce soit............même pas pour soit disant défendre ses élèves. Le chien n'a agressé personne et n'a démoli aucun ordinateur ou vêtement. Il y a eu des fouilles/palpations de personnes qui ont été "marqués" par le chien avec leur accord. Aucune personne ne s'est retrouvée en caleçon. Lorsque les gendarmes ont quitté la classe l'un d'eux a effectivement dit " au revoir messieurs dames " car dans les classes précédentes il y avait des femmes, dans celle-ci il n'y en avait pas, mais il n'a jamais été dit "salut les filles". Ce que le professeur oubli de dire, c'est que lorsque nous avons quitté sa classe il a dit aux élèves " ouvrez vite les fenêtres çà pue "......çà c'est  pédagogique !!!!!
    >  
    > ---Il faut savoir que lors de ce contrôle 6 étudiants ont été trouvés porteur de STUP dont un avec 34 grammes et une petite balance électronique sur lui pour la revente. Si ce professeur accepte çà...........l'avenir de nos enfants est bien sombre.
    >  
    > ---Il faut savoir également que 1 mois 1/2 auparavant deux gendarmes ( formateur relais anti drogue ) sont intervenus dans cet établissement pour faire de la prévention, c'est à dire informer du danger de la drogue sur la santé, sur les conséquences pénales, et ont averti les étudiants qu'il y aurait des contrôles. 
    >  
    > ----Ce professeur soixante-huitard sur le retour et défenseur des causes perdues est surtout un " GROS MENTEUR " et par contre lui, ne fait pas honneur à sa profession, car je connais bon nombre de professeurs qui ont de vraies valeurs pédagogiques et qui font de la prévention en étroite collaboration avec les gendarmes...........mais lui il retarde d'une " révolution".
    >
    > ---Maintenant, vous pouvez écouter ce tissu de mensonges, mais moi Major TRIBOUT, Jeannyck, commandant la BTA AUCH et responsable de cette opération certifie que tous les propos de ce professeur sont mensongés.
    >  
    > ------Signé Jeannyck TRIBOUT""""""

    « sans papierssarkozy s'embrouille »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 9 Décembre 2008 à 10:17
    NEEKOLLE
    pas de comm. Bien bien ta neige . bisous
    2
    Mardi 9 Décembre 2008 à 13:31
    recoucou cerisette

    quoique fasse la police ou la gendarmerie il y aura toujours des gens de mauvaise foi pour  les contrer , pour se poser en victimes..

    les ados qui ont des stups sur eux  savent que c'est interdit  donc tant pis pour eux, ils doivent en subir les conséquences..  là ils sont pris la main dans le sac ..  faut pas oublier les dégâts qui sont faits  par cette saleté de drogue ... 

    chacun est libre de faire ce qu'il veut chez soi, mais  revendre de la drogue  c'est un délit .. comme voler ..

    heureusement beaucoup de profs respectent l'autorité, du  proviseur  et des forces de l'ordre ..et du procureur de la république ..

    On est bien content de les trouver quand ça va mal   mais  pour les dénigrer  il y en a qui s'acharnent cerisette..

    On a eu des collègues qui se sont faits tabasser  en civil, et là pas une ligne dans les quotidiens car ça ne fait pas  vendre de journaux ..Les médias sont à l'affût de la moindre bavure   mais quand c'est de l'autre côté  on en parle pas ...c'est la police ou la gendarmerie .. qui a cherché..  quand au respect, on  en parle pas !!!

    Tu te rends compte que dans certains quartiers, la police ne peut pas rentrer ???   faut pas charrier quand même ...   la police empêche les dealers de faire leur marché ...

    chacun fait ce qu'il veut  mais  chacun  doit savoir rendre des comptes à la justice   car  on a des droits et aussi des devoirs ..



    les gendarmes en ont ras le bol  depuis un petit moment ..et ça se ressent ..

    à part  ça, je te souhaite une bonne journée ....en humour ???   gros bisousss
    3
    Mardi 9 Décembre 2008 à 18:26
    ~~ Kri ~~

    cela m'étonnerait qu'un officier de police puisse distribuer sur le net une telle lettre

    4
    Mardi 9 Décembre 2008 à 19:16
    iriis
    qui croire ?
    la suite nous le dira esperons le
    bisous d'iris
    5
    Mardi 9 Décembre 2008 à 19:17
    iriis
    qui croire ?
    la suite nous le dira esperons le
    bisous d'iris
    6
    Mardi 9 Décembre 2008 à 21:09
    Philippe
    je regrette que tu mettes cela sur ton site. Il n'y a aucune véracité là-dedans ! Ca n'a pas été vérifié ...
    Regarde le nombre ce site ... Et c'est le même texte partout !
    http://www.google.fr/search?q=Jeannyck+TRIBOUT&ie=utf-8&oe=utf-8&aq=t&rls=org.mozilla:fr:official&client=firefox-a
    7
    Mardi 9 Décembre 2008 à 21:23
    Et bien il faudra attendre une enquête plus poussée pour savoir le fin mot de l'histoire  . et puis n'oublions pas la presse, qui  déforment les faits, les  dits et non dits, comme ça les arrange , du moment que ça fait grimper l'audience. bref j'attend pour voir ;-) 
    8
    Mercredi 10 Décembre 2008 à 14:06
    je me permets un copier coller du dernier com que j'ai fait sur ce sujet sur un autre blog, merci de ta compréhension:

    certes, beaucoup de désinformation et surtout par la méthode du discrédit et du "premier qui dénonce", du "dernier qui a parlé qui a raison"...
    ici c'est:
    - partir du principe que prévenir les professeur est une condition suffisante pour qu'aujourd'hui les gendarmes entrent dans les établissements scolaires.
    ce qui est faux
    - prétendre attribuer des propos au professeur de la même façon qu'on en a attibué aux gendarmes, une hypothèse contre une hypothèse
    - une enquête est en cours, un gendarme mieux que personne sait qu'il est en tort a essayer de laver son honneur en faisant de la manipulation d'opinion sous couvert que ça a été fait avant lui
    lui n'en a pas l'excuse de l'ignorance des limites de ses prérogatives
    ce qui est honteux
    - Il faut savoir que lors de ce contrôle 6 étudiants ont été trouvés porteur de  STUP dont un avec 34 grammes et une petite balance électronique sur lui pour la revente.
    excuse a posteriori, ils auraient pu ne rien trouver, et alors, qu'aurait-on dit? ensuite ça aurait pu se faire à la sortie ou sur convocation personnelle
    les modifications de la loi ne le permettent pas en l'état actuel.
    - Ce professeur soixante-huitard sur le retour et défenseur des causes perdues est surtout un " GROS MENTEUR " et par contre lui, ne fait pas honneur à sa  profession, car je connais bon nombre de professeurs qui ont de vraies valeurs  pédagogiques et qui font de la prévention en étroite collaboration avec les  gendarmes; mais lui il retarde d'une " révolution".
    succession de sophismes de jugements à l'emporte pièce indignes de qui se réclame de son corps de métier, parce que je précise qu'il met en avant sa fonction en guise d'assurance de probité et d'intégrité
    j'aurais à la limite accepté ce jugement à titre personnel et non sous le couvert des instances de la républiques, de quel droit porte t-il des jugements personnels dans le cadre de ses fonctions!!?
    -Maintenant, vous pouvez écouter ce tissu de mensonges, mais moi Major TRIBOUT, Jeannyck, commandant la BTA AUCH et responsable de cette opération  certifie que tous les propos de ce professeur sont mensongés".

    maintenant l'équilibre est rétabli, propos que j'écris après un coup de fil cet aprem à mon oncle, commandant de gendarmerie, car je suis tombée sur ce propos en effet moi aussi
    et ça me choque encore plus que n'importe laquelle de ces accusations contre les forces de l'ordre, qui ne sont que rebuffades inutiles, alors que ce qui importe est que la lumière soit faite, dans une justice sereine et par une enquête en règle sur qui a demandé qu'on outrepasse les commandements usuels dans les méthodes d'interpellation ou de prévention anti-drogue parmi les enfants scolarisés.
    s'ils ont plus de 16ans ils peuvent être convoqués avec leurs parents
    s'ils ont moins de 16ans de toutes façons, l'école ne peut être policée...
    la dernière fois que ce mélange s'est produit, nous étions sous le régime de Vichy!
    je signale en outre que j'ai d'autres oncles respectivement militaire en retraite, crs et commissaire de police, et tous sont unanimes, le gendarme n'a pas à se permettre ce genre d'incartade égotique et sera sanctionné.
    merci pour ce rapport, et pardon si mes conclusions bousculent un peu dans l'idée légère qu'on pouvait se faire d'un rétablissement d'équilibre au profit du respect des forces de l'ordre
    respecter oui
    mais encore faut-il que l'état cesse de permettre n'importe quoi, car la fin ne justifie pas les moyens
    si les forces de l'ordre entre dans les établissements scolaires ainsi, je déscolarise mes enfants
    que ce soit clair.

    restons vigilants et surtout clairvoyants
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :