• érik barussaud-auteur : gifs et fonds de blogs

    un petit tour                      ici



    Ils sont venus
    (vers libres)



    Ils étaient là mes ennemis

    Au festin que j’avais promis.

    Je les ai vus faire bombance,

    Vidant les cornes d’abondance.

    Des hommes, des femmes, tous invités,

    Comme cochons ils ont profité.

    Emplissant panses, outres et manteaux ;

    Mais ils vomiront tout bientôt.

    Ils se souviendront à jamais

    De cette farandole de mets.

    Couverts en argent, godets d’or,

    Côtoyaient plats chargés d’encore.

    Des porcelets aux mille éclats

    Aux gras faisans du plus beau choix.

    Des fruits de la cinquième saison

    Aux nectars, jus de déraison.

    Mitonnés à n’en plus finir,

    Pour rancune, ces plats vont servir.

    Dans fruits, dans vins, dans viandes rôties,

    Arsenic fut de la partie.

    Repus, contents et bien en chair,

    Ils sont partis vers d’autres misères.

    Semer leurs faims, leurs vils espoirs,

    Obligeant à les recevoir.

    Nous fûmes heureux de les servir,

    Libérés de les voir partir.

    Du repas il ne reste rien.

    Pour débarrasser, quelques mains.

    Seuls sont restés mes vrais amis

    Au premier banquet de ma vie.

    « penséecitation »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 14 Février 2009 à 10:23
    ange-nu
    beau texte Cerisette dont le sens ne m'échappe point.....
    Bisous
    2
    Samedi 14 Février 2009 à 17:42
    Yvette
    Très bien écrit, tu as sorti ça comme ça? c'est super beau.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :